Panneau solaire thermique

Limiter sa consommation énergétique passe par l’installation de panneaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire. Avec cette ressource naturelle disponible, gratuite, et abondante, vous pouvez faire des économies sur votre budget d’eau chaude sanitaire jusqu’à 75 %.

panneau-solaire-thermique-01

Principe de fonctionnement

Le panneau solaire thermique est nécessaire pour produire l’eau chaude. À ne surtout pas confondre avec les panneaux solaires photovoltaïques abondamment utilisés pour la production d’électricité. Le kit panneau solaire thermique, n’utilisant pas de groupe électrogène, possède une face pour capter les rayons solaires qui servent à réchauffer le fluide caloporteur installé en dessous des panneaux. Le fluide chauffé va rejoindre le ballon de stockage qui permet de réchauffer l’eau chaude sanitaire envoyée dans les douches, les lavabos, les robinets... Si vous utilisez un système solaire combiné, non un système photovoltaïque, votre ballon de stockage sera probablement relié à deux circuits de distribution d’eau chaude : un pour l’alimentation du réseau sanitaire, l’autre destiné au chauffage donnant sur les radiateurs à eau ou sur le plancher chauffant.

Évaluation des économies

Installer des panneaux solaires sanitaires réduit vos factures d’eau sanitaire à condition de posséder un toit parfaitement ensoleillé. Afin de s’assurer du bon rayonnement solaire sur votre toiture avant d’acheter des panneaux solaires, utilisez un simulateur de bilan énergétique.

Les multiples capteurs

Les panneaux solaires thermiques fonctionnent exactement comme les capteurs thermiques, ce sont des énergies renouvelables. Plusieurs modèles sont disponibles : capteurs autovidangeable, capteur monobloc, capteurs tubulaires sous vide, capteur plan vitré, ou encore capteur plan. Les plus utilisés dans les maisons résidentielles restent les capteurs vitrés. Ils sont faits à base de plaque en métal noir pour l’absorption des rayons solaires qui seront redirigés vers les tubes contenant le fluide caloporteur. En dessous de cette structure se trouve un isolant résistant aux températures élevées pour contenir la chaleur dans le tube. Le vitrage en verre trempé protège les tubes en les recouvrant tout en créant un effet de serre qui va augmenter la température dans le fluide caloporteur.

Chaque capteur tubulaire sous vide du panneau solaire hydraulique est constitué de plusieurs tubes en verre posés les uns après l’autre et possèdent une plaque noire en métal pour absorber l’énergie solaire. Les tubes sont laissés sous vide pour atténuer les pertes de chaleur. Pareil capteur est très intéressant en situation extrême. Normalement, l’usage de capteurs plans vitrés permet d’obtenir le même résultat.

Chauffer une piscine peut se faire grâce à l’utilisation des capteurs plans non vitrés. Peu onéreux, ils offrent des performances moins performantes et se dégradent rapidement si des mesures de protection par vitre ne sont pas adoptées.

Afin de limiter l’utilisation du gel du fluide caloporteur dans un tuyau, vous pouvez faire appel aux fluides antigel, notamment les systèmes autovidanges ou encore l’eau glycolée. En cas de température élevée, vidanger reviendrait à limiter la surchauffe du fluide susceptible de dégrader le matériel.